La leçon de communication de Fernand Raynaud

Vous souvenez-vous de ce sketch de Fernand Raynaud, les oranges ?

C’est un vendeur d’oranges, à qui son patron conseille de faire de la publicité. Il inscrit donc sur une ardoise « Ici, on vend des belles oranges pas chères ».

Le patron revient, et entame la critique du message : “Ici ? Vous avez bien fait de marquer « ici », des fois qu’on pense que ce soit ailleurs… Vous ne voyez pas que c’est inutile, le mot « ici » ?

On vend ? Vous ne pensez pas les donner, tout de même ?

Pas chères… Ils auront bien le temps de le voir, que c’est pas cher…

— Ah ben oui, c’est vrai ! Tfff, tfff ! J’efface « pas chères ».

Et ainsi de suite, jusqu’au mot « oranges », lui aussi inutile puisqu’on voit bien qu’il ne s’agit pas de bananes.

Et au final, il ne reste rien sur l’ardoise.

 

 

Comme toujours chez Fernand Raynaud, on trouve derrière la rigolade une réflexion acerbe. Ici, c’est la publicité qui en prend pour son grade.

Ce sketch est souvent cité pour démontrer qu’il faut faire la chasse aux redondances, pléonasmes et mots inutiles dans les textes qu’on écrit.

Mais attention, l’écriteau de notre marchand de fruits a au moins ce mérite : signifier au passant qu’il peut, qu’il a le droit de s’adresser au vendeur pour acheter des oranges.

Vous pensez que c’est une évidence ? Vous ne vous êtes jamais demandé si les peintures d’une expo étaient à vendre ? Vous ne vous êtes jamais demandé si tel ou tel magasin de gros vendait aussi au particulier ? Vous ne vous êtes jamais demandé quelle était l’activité de telle ou telle entreprise ?

Pour en revenir à notre sujet — la communication —, n’oublions pas que les personnes à qui nous nous adressons sont très diverses, que chacune d’elles, au moment où elle prend connaissance de notre message, est confrontée à d’autres sollicitations, qu’elle n’a pas forcément toute son attention à nous offrir, pas forcément envie de jouer aux devinettes… Il faut donc être clair, direct, net et précis : « Ici, on vend de belles oranges pas chères ».

En pratique, n’hésitez pas à :

  • Préciser votre activité, vos activités. Eh oui, trop souvent, persuadé que tout le monde est au courant, on oublie de le dire.
  • Dire que vos produits, vos services sont les meilleurs. N’ayez surtout pas peur d’être « prétentieux ».
  • Inciter à entrer dans le magasin, à demander un renseignement, un tarif, un devis. C’est, sur votre site internet, le rôle du formulaire de contact.
  • Bien expliquer où se situe votre entreprise. Sur votre site internet, une carte Googlemaps joue pleinement ce rôle.
  • Montrer votre engagement : écrire que vos oranges sont belles, c’est vous engager à ce qu’elles le soient, c’est donc une garantie pour le client.
  • Préciser votre positionnement (vos oranges, elles sont plutôt belles, ou plutôt pas chères ?).

L’agence Expression est là pour vous apporter sa créativité, mais aussi pour vous aider dans ces aspects pratiques essentiels. N’hésitez pas à nous solliciter si vous avez besoin de trouver les mots pour définir votre activité, vos métiers, votre proposition commerciale, les valeurs de votre entreprise.